UAS-Castanet dimanche 15 avril 2017

Les BELASCAIN de l’U.A.S à créditer d’un bon match pour la « der » à PAUL FINES.

A Saverdun, l'U.A.S s'incline face à CASTANET à la dernière minute 20-22 (mi-temps: 14-10).

Arbitrage de M. Eric Armengaud.

L'équipe saverdunoise: Massat, Kouda, Fournié; Bonadéï, Da Cunha (cap); Gonzalez, Peyrefitte, Vidal Rodrigue; Ramond (m), Turmeau; Raynaud, Fernandez, Gentillet, Vidal Nans; Toffolon.

Remplaçants: Blanc, Vidiella, Marty, Barranger, Vincini, Sanchez.

Par rapport à la réception de l’Étoile Sportive Catalane manquaient à l'appel de nouveaux joueurs, Limouzy, Lapalue, Aouari, Toulis, Charenton et Courneil après tous ceux qui faisaient déjà défaut mais la décision de mettre "du lourd" d'entrée devant et les aménagements en 3/4 avec les rentrées de Gentillet et Fernandez au centre de l'attaque comme la titularisation de Nans Vidal à une aile, lui le talonneur volant ont permis de donner une âme à cette équipe et par là même nous permettre d'assister à une belle rencontre.

Ce sont les visiteurs qui ouvrent la marque sur pénalité (2e et 0-03). Les avants secouent le cocotier bien qu'un peu dominés en mêlées fermées et Nathan Massat est propulsé dans l'en but (5e) mais l'arbitre ordonne une mêlée aux 5 mètres dont Rodrigue Vidal s'extirpera pour marquer (6e et 07-03). Les visiteurs par leur excellent numéro 3 rendront la pareille aux "rouge et noir" (10e et 07-10). L'U.A.S reprenait la tête par un nouvel essai de Massat (12e et 14-10 avec la transformation de Toffolon). Ce dernier ratera une pénalité (24e) puis devra sortir sur blessure.

Les Castanéens qui espéraient une victoire avec bonus offensif jouaient tous les ballons mais buttaient sur une défense hermétique. La charnière locale Ramond-Turmeau continuait à se mettre en évidence et 2 pénalités, en l’absence du maître canonnier Toffolon, étaient tentées et réussies par Peyrefitte (42e et 17-10) puis par Turmeau (45e et 20-10). Saverdun allait alors être sanctionnée suite à une "générale" et tour à tour Fournié (48e), Barranger (75e) puis Kouda 80e) laisseront l'U.A.S jouer en infériorité numérique. A 13 contre 15 les locaux devront céder lorsque résonnait la sirène malgré une défense superbe et s'incliner (20-22).

Rien à redire sur l'investissement du groupe auteur d'un bon match.     

 

Bélascain 9 avril 2017

Bélascain 2016-2017