E--S-Catalane-UAS 10 décembre 2017

Un match nul à l’extérieur à Argelés contre l’étoile Catalane 25-25 (M.T 10-12) qui fait du bien. L'équipe Fanion était composée de Pujade, Bareilles, Mignot ; Da Cunha, Pradel ; Sieurac (cap), Jean-Boulbes, Delbosc ; Sabatier (m), Jalibert (o) ; Allabert, Mascarenc Anthony, Dreuil, Zabraniecki ; Gambin ; Remplaçants : Percello, Teriou, Peyrefitte, Sentenac, Dumas, Séguéla, Maziéres.

l'U.A.S s'est bien sortie du révélateur à la sauce catalane et pouvait même espérer mieux grâce à la main mise de ses avants sur la rencontre. Toujours le même scénario pourtant avec un peu de retard à l'allumage dû aussi à la vaillance de l'équipe d'en face apte à envoyer du jeu tous azimuts sur un terrain encore en configuration automne. Résultat: 2 essais encaissés en 3 minutes (17e et 20e) et un carton jaune dans la foulée récolté par Cyril Jean-Boulbes (26e) qui n'annonçait rien de réjouissant. Saverdun a heureusement su redresser la barre déjà par une défense resserrée face à une ligne de 3/4 virevoltante grâce à des avants qui dominaient de plus en plus leur sujet. Le capitaine Pierre Sieurac, excellent, peu avant les citrons inscrivait le premier des 3 essais de nos saverdunois à la 1/2 heure de jeu et l'U.A.S n'était qu'à 2 points (10-12) à l'arrivée des agrumes. La seconde mi-temps sera saverdunoise, 2 nouveaux essais étant marqués, les locaux n'existeront que sur un contre alors que l'U.A.S était revenue à hauteur (15-15). Un nouveau ballon gagné par la mêlée (74e) permettra à l'équipe de revenir dans le camp catalan pour l'issue que l'on connait. Les "rouge et noir" malgré de nombreux absents, grâce au rendement des "tauliers" de devant avec les valeurs sures du dernier exercice (les arrivées de Benjamin Pradel et Mathieu Delbosc à l'intersaison ont bonifié le groupe ainsi que l'éclosion de Yohann Da Cunha aux côtés de Cyril Jean-Boulbes)...vont pouvoir voyager sous la haute "autorité" d'un Eric Mercadier qu'on a pu voir enfin esquisser un sourire de satisfaction avant la pause salutaire de la nativité. Derrière, malgré des absences, la reprise d'activité d'Arnaud Lopez en réserve ou de Julien Fenoy qui s'il s'investit doit être un rouage essentiel, on aura apprécié la défense face à une équipe qui vient de s'incliner seulement de 3 points à Leucate avec 2 victoires à l'extérieur (La Salanque et Prades) et n'a concédé qu'une défaite à la maison face à Mazamet). 3 buteurs ont été utilisés, Loïc Jalibert (qui, touché n'a pas insisté dans l'exercice puis Brice Gambin et enfin Bastien Séguéla dont on retiendra la transformation du match nul tapée avec un sang froid de briscard.

 

Les réservistes s'inclinent 21-22 (mi-temps 3-13). ….Une pénalité assassine

L'équipe saverdunoise: Lagarde, Mascarenc, Sofian Seddaoui; Loubet, Pujol (cap); Covet, Lapalue, Seddaoui Anis; Mascarenc Ludovic (m), Lopez (o); Brame, Mirani, Sanchez Matthias, Fenoy. Entrés en cours de jeu: Vidal, Fournié, Bonadéï, Durand, Fernandez, Barranger, Doumeng.

L'U.A.S était bien venue chercher la gagne à Argelés mais pour y parvenir avec un arbitre du même comité que les locaux il fallait être capable de tuer le match rapidement et de museler les hôtes d'un jour. Pour n'avoir pas pu y parvenir dans le premier acte en encaissant 2 pénalités (5e et 40e) et un essai transformé (34e) et ne pouvant répliquer que par une pénalité d'Arnaud Lopez (37e) dont c'était la reprise, les "rouge et noir s'étaient mis en danger. La reprise s'engageait bien pour les hommes de Gérald Sanchez et "Titi" Vallès puisque Julien Fenoy inscrivait après seulement 13 secondes de jeu un essai transformé par Arnaud Lopez (on le voit il y avait du beau monde dans la ligne de 3/4). Le score était alors de 10-13 et l'on pensait que l'U.A.S était sur les rails pour remporter la gagne. Les locaux inscrivaient 3 nouveaux points (43e et 13-16). Lopez inscrivait 2 pénalités (45e et 52e) pour mettre enfin les saverdunois devant au "planchot". La pénalité ne tardait pas qui remettait les locaux aux avants postes (56e et 16-19). Un essai était refusé aux "rouge et noir"(62e) mais sur un ballon porté la domination était concrétisée qui mettait Saverdun devant (63e et 21-19). A partir de ce moment l'U.A.S sera maintenue dans son camp et la pénalité "assassine" viendra à la 80e pour les locaux. La déception était grande.